Search form

Premier livre de Samuel 2

Anne remercie le Seigneur

1Ensuite Anne prononça cette prière :

« Grâce au Seigneur, j’ai de la joie plein le cœur.

Grâce au Seigneur, j’ai la tête haute,

je peux rire de mes ennemis.

Je me réjouis : Dieu m’a secourue.

2Le Seigneur est sans pareil,

notre Dieu seul est un rocher.

A part lui, il n’y a pas de Dieu.

3Ne multipliez pas les paroles hautaines,

ne prononcez plus de propos insolents,

car le Seigneur est un Dieu qui sait tout,

il juge toutes les actions des hommes.

4Les guerriers puissants voient leurs arcs se briser

mais ceux qui étaient faibles retrouvent de la force.

5Ceux qui étaient rassasiés cherchent un gagne-pain

mais ceux qui étaient affamés n’ont plus besoin de travailler.

La femme stérile met au monde sept enfants

mais celle qui en avait beaucoup perd sa fécondité.

6Le Seigneur fait mourir et fait vivre,

il fait descendre dans le monde des morts ou en fait remonter.

7Le Seigneur appauvrit et enrichit,

il abaisse, mais il élève aussi.

8Il remet debout le misérable tombé à terre

et le malheureux abandonné sur un tas d’ordures

pour leur donner les places d’honneur

en compagnie des gens importants.

Au Seigneur appartient toute la terre,

c’est lui qui l’a posée sur ses colonnes.

9Il veille sur l’existence de ceux qui le respectent,

mais ceux qui le renient meurent dans les ténèbres.

Car un homme ne peut pas triompher par sa propre force.

10Du haut du ciel, le Seigneur fait gronder le tonnerre

pour écraser ses adversaires,

car il est le souverain juge de la terre.

Il rend puissant le roi de son peuple,

il augmente le pouvoir du roi qu’il a choisi. »

11Après cela, Elcana retourna chez lui à Rama ; mais le jeune Samuel demeura à Silo pour servir le Seigneur, sous la surveillance du prêtre Héli.

Les fils d’Héli

12Les fils d’Héli étaient des vauriens, qui ne se préoccupaient pas du Seigneur. 13Bien qu’ils fussent prêtres, voici comment ils se comportaient à l’égard des gens : par exemple, lorsque quelqu’un offrait un sacrifice, le serviteur du prêtre s’approchait de la viande en train de cuire, tenant en main une fourchette à trois dents ; 14il la plongeait dans le récipient – marmite, chaudron ou terrine – et s’emparait pour le prêtre de tout ce que la fourchette ramenait. C’est ainsi que les fils d’Héli agissaient à l’égard de tous les Israélites venant au sanctuaire de Silo.

15Parfois même, avant que l’on ait fait brûler la graisse de la victime, le serviteur du prêtre arrivait et disait à l’homme qui offrait un sacrifice : « Donne-moi, pour le prêtre, de la viande à rôtir ; il n’acceptera pas de toi de la viande cuite, seulement de la viande crue. » 16Si l’autre lui disait : « Qu’on fasse d’abord brûler la graisse ; ensuite tu prendras ce que tu désires », le serviteur lui répondait : « Non, c’est maintenant que tu m’en donnes, sinon j’en prendrai de force. » 17Ainsi les fils d’Héli offensaient gravement le Seigneur, car ils traitaient sans respect les sacrifices qu’on lui offrait.

18Quant au jeune Samuel, vêtu du pagne de lin, il accomplissait son service en présence du Seigneur.

La famille de Samuel

19Chaque année, la mère de Samuel confectionnait un petit manteau et l’apportait à son fils, quand elle se rendait avec son mari à Silo pour offrir le sacrifice annuel. 20Héli bénissait Elcana et sa femme, et disait à Elcana : « Que le Seigneur t’accorde d’avoir d’autres enfants de cette femme, pour remplacer celui qu’elle lui a donné. » Ensuite ils retournaient chez eux. 21Le Seigneur intervint en faveur d’Anne : celle-ci mit au monde encore trois fils et deux filles.

Quant au jeune Samuel, il grandissait devant le Seigneur.

Héli adresse des reproches à ses fils

22Le prêtre Héli était devenu très vieux. Lorsqu’il apprit comment ses fils agissaient envers les Israélites, et que même ils couchaient avec les femmes qui étaient de service à l’entrée de la tente de la rencontre, 23il leur dit : « Qu’est-ce que j’apprends ? Tout le monde parle de votre mauvaise conduite ! Pourquoi agissez-vous ainsi ? 24Arrêtez, mes enfants ! Ce que j’entends raconter de vous dans le peuple du Seigneur est horrible. 25Si quelqu’un commet une faute contre un homme, Dieu peut arbitrer ; mais si un homme commet une faute contre le Seigneur, qui pourrait arbitrer ? » Mais ils ne tinrent aucun compte de ce que disait leur père. En effet le Seigneur avait décidé qu’ils devaient mourir.

26Quant au jeune Samuel, il continuait de grandir et d’être apprécié tant par le Seigneur que par les hommes.

Le châtiment annoncé à Héli et à sa famille

27Un prophète vint trouver Héli et lui dit : « Voici ce que déclare le Seigneur : Quand tes ancêtres étaient en Égypte au service du Pharaon, tu sais bien que je me suis fait connaître à eux : 28parmi toutes les tribus d’Israël, c’est ton ancêtre Aaron que j’ai choisi pour qu’il devienne mon prêtre, chargé d’offrir les sacrifices sur mon autel, de brûler le parfum et de me consulter. Je lui ai même attribué, ainsi qu’à ses descendants, une part des sacrifices offerts par les Israélites. 29Alors, pourquoi traitez-vous sans respect les sacrifices et les offrandes que j’ai ordonné de me présenter en tout temps ? Pourquoi vous engraissez-vous des meilleurs morceaux de ce que mon peuple d’Israël m’apporte en offrande ? Pourquoi honores-tu tes fils plus que moi-même ? 30Puisqu’il en est ainsi, voici ce que je t’annonce, moi, le Seigneur, le Dieu d’Israël : J’avais promis à ta famille, à ton clan même, que pour toujours vous seriez mes prêtres ; mais maintenant, j’affirme solennellement qu’il n’en est plus question. En effet, j’honore ceux qui m’honorent, mais ceux qui me méprisent seront méprisés à leur tour. 31Je ne vais pas tarder à retrancher de ta famille et de ton clan tous ceux qui sont dans la force de l’âge, afin qu’on n’y trouve plus de vieillards. 32En tout temps tes regards seront pleins d’angoisse. Tout ira bien pour le peuple d’Israël, tandis que dans ta famille il n’y aura plus jamais de vieillards. 33Je maintiendrai pourtant un de tes descendants à proximité de mon autel, pour que tu en sois rongé de jalousie et de désespoir. Quant aux autres, ils mourront comme simples laïcs.

34« Tu auras une preuve de ce que j’affirme dans ce qui arrivera à tes deux fils, Hofni et Pinhas : ils mourront tous les deux le même jour. 35Ensuite, je me choisirai un prêtre fidèle, qui agira selon ce que je désire ; je lui accorderai des descendants qui seront prêtres sans interruption, au côté du roi que j’aurai désigné. 36Alors, le survivant de ta famille ira se jeter à genoux devant le prêtre pour obtenir une pièce d’argent ou une miche de pain, et lui dira : “Je t’en supplie, accorde-moi n’importe quelle occupation aux côtés des prêtres, afin que j’aie de quoi manger.” »

La Bible en français courant

Copyright © 1997, Société biblique française. Avec autorisation. Tous droits réservés.

More Info | Version Index