Search form

Premier livre de Samuel 24

David refuse de tuer Saül

1David quitta cette région et alla s’installer près d’En-Guédi, dans un endroit difficilement accessible. 2Lorsque Saül revint de sa campagne militaire contre les Philistins, il apprit que David était dans la région désertique d’En-Guédi. 3Il rassembla trois mille hommes choisis dans l’armée d’Israël et partit à la recherche de David et de ses compagnons, qui se trouvaient en face de la Roche-aux-Bouquetins. 4En passant près des parcs à moutons qui bordaient la route, Saül vit une caverne et y entra pour satisfaire un besoin naturel. Or David était caché au fond de cette caverne avec ses compagnons. 5Ceux-ci lui chuchotèrent : « Voici le moment annoncé par le Seigneur lorsqu’il t’a dit : “Un jour je te livrerai ton ennemi pour que tu le traites comme il te plaira.” » Alors David s’avança et coupa discrètement un pan du manteau de Saül. 6Mais dès qu’il eut fait cela, son cœur se mit à battre très fort. 7Il dit à ses compagnons : « Que le Seigneur me préserve d’attenter à la vie de mon maître, comme vous le suggérez ! En effet, c’est le Seigneur lui-même qui l’a choisi comme roi. » 8Par ces paroles, David réussit à empêcher ses compagnons de se jeter sur Saül.

Saül quitta la caverne et reprit la route. 9David sortit peu après lui et cria : « Majesté, Majesté ! » Saül se retourna pour regarder. David s’inclina respectueusement jusqu’à terre, 10puis lui demanda : « Pourquoi écoutes-tu ceux qui prétendent que je cherche à te nuire ? 11Tu peux constater qu’aujourd’hui même le Seigneur t’avait livré en mon pouvoir dans cette caverne. On me conseillait de te tuer, mais je t’ai épargné. Je n’ai pas voulu attenter à ta vie, car c’est le Seigneur qui t’a choisi comme roi. 12Regarde, ô mon roi, regarde ce que je tiens : un pan de ton manteau ! Je n’ai fait que couper le pan de ton manteau et je ne t’ai pas tué. Tu vois donc bien que je n’ai pas l’intention de te nuire ou de me révolter contre toi. Tu vois que je n’ai commis aucune faute envers toi. C’est toi qui me poursuis pour m’ôter la vie. 13Que le Seigneur soit l’arbitre entre nous deux ; qu’il me venge du mal que tu m’as fait, mais moi-même je ne te ferai rien. 14Tu connais le proverbe d’autrefois qui dit : “Des méchants ne peut sortir que la méchanceté”, mais moi, je ne te ferai aucun mal. 15Contre qui le roi d’Israël s’est-il mis en campagne ? Contre moi ! Tu me pourchasses, moi qui ne suis qu’un chien crevé, qu’une misérable puce ! 16Eh bien, le Seigneur sera l’arbitre entre nous ; qu’il examine et défende ma cause, qu’il me rende justice et me délivre de tes attaques. »

17Lorsque David eut achevé de parler, Saül demanda : « David, mon fils, est-ce bien toi qui me parles ? » Et il pleura abondamment. 18Puis il reprit : « C’est toi qui as raison et moi qui ai tort. Tu m’as fait du bien alors que je t’ai fait du mal. 19Tu m’as révélé aujourd’hui ta bonté pour moi. Le Seigneur m’avait en effet livré en ton pouvoir, mais tu ne m’as pas tué. 20D’habitude, quand un homme surprend son ennemi, le laisse-t-il s’en aller sain et sauf ? Jamais ! Que le Seigneur te récompense donc pour le bien que tu m’as fait aujourd’hui. 21Par ailleurs, je sais que tu seras roi un jour, et que sous ton autorité, le royaume d’Israël sera stable. 22Alors jure-moi au nom du Seigneur qu’après ma mort, tu n’effaceras pas tout souvenir de moi et de ma famille en exterminant mes descendants. » 23David le lui jura. Puis Saül retourna chez lui, tandis que David et ses compagnons regagnaient leur refuge dans la montagne.

La Bible en français courant

Copyright © 1997, Société biblique française. Avec autorisation. Tous droits réservés.

More Info | Version Index