Search form

Actes des Apôtres 8

1Et Saul approuvait le meurtre d’Étienne.

Saul persécute l’Église

Le même jour commença une grande persécution contre l’Église de Jérusalem. Tous les croyants, excepté les apôtres, se dispersèrent dans les régions de Judée et de Samarie. 2Des hommes pieux enterrèrent Étienne et pleurèrent abondamment sur sa mort.

3Saul, lui, s’efforçait de détruire l’Église ; il allait de maison en maison, en arrachait les croyants, hommes et femmes, et les jetait en prison.

Philippe annonce la Bonne Nouvelle en Samarie

4Ceux qui avaient été dispersés parcouraient le pays en annonçant la Bonne Nouvelle. 5Philippe se rendit dans la principale ville de Samarie et se mit à annoncer le Messie à ses habitants. 6La population tout entière était très attentive aux paroles de Philippe quand elle l’entendait et voyait les miracles qu’il accomplissait. 7En effet, des esprits mauvais sortaient de beaucoup de malades en poussant un grand cri et de nombreux paralysés et boiteux étaient également guéris. 8Ainsi, la joie fut grande dans cette ville.

9Un homme appelé Simon se trouvait déjà auparavant dans cette même ville. Il pratiquait la magie et provoquait l’étonnement de la population de la Samarie. Il prétendait être quelqu’un d’important, 10et tous, des plus jeunes aux plus âgés, lui accordaient beaucoup d’attention. On disait : « Cet homme est la puissance de Dieu, celle qu’on appelle “la grande puissance”. » 11Ils lui accordaient donc beaucoup d’attention, car il y avait longtemps qu’il les étonnait par ses pratiques magiques. 12Mais quand ils crurent à la Bonne Nouvelle que Philippe annonçait au sujet du Royaume de Dieu et de la personne de Jésus-Christ, ils se firent baptiser, hommes et femmes. 13Simon lui-même crut et fut baptisé ; il restait auprès de Philippe et il était rempli d’étonnement en voyant les grands miracles et prodiges qui s’accomplissaient.

14Les apôtres qui étaient à Jérusalem apprirent que les habitants de la Samarie avaient reçu la parole de Dieu ; ils leur envoyèrent alors Pierre et Jean. 15Quand ceux-ci arrivèrent en Samarie, ils prièrent pour les croyants afin qu’ils reçoivent le Saint-Esprit. 16En effet, le Saint-Esprit n’était encore descendu sur aucun d’eux ; ils avaient seulement été baptisés au nom du Seigneur Jésus. 17Alors Pierre et Jean posèrent les mains sur eux et ils reçurent le Saint-Esprit. 18Quand Simon vit que l’Esprit était donné aux croyants lorsque les apôtres posaient les mains sur eux, il offrit de l’argent à Pierre et Jean 19en disant : « Accordez-moi aussi ce pouvoir, afin que ceux sur qui je poserai les mains reçoivent le Saint-Esprit. » 20Mais Pierre lui répondit : « Que ton argent soit détruit avec toi, puisque tu as pensé que le don de Dieu peut s’acheter avec de l’argent ! 21Tu n’as aucune part ni aucun droit en cette affaire, car ton cœur n’est pas honnête aux yeux de Dieu. 22Rejette donc ta mauvaise intention et prie le Seigneur pour que, si possible, il te pardonne d’avoir eu une telle pensée. 23Je vois, en effet, que tu es plein d’un mal amer et que tu es prisonnier du péché. » 24Simon dit alors à Pierre et Jean : « Priez vous-mêmes le Seigneur pour moi, afin qu’il ne m’arrive rien de ce que vous avez dit. » 25Après avoir rendu témoignage en prêchant la parole du Seigneur, les deux apôtres retournèrent à Jérusalem. En chemin, ils annoncèrent la Bonne Nouvelle dans de nombreux villages de Samarie.

Philippe et le fonctionnaire éthiopien

26Un ange du Seigneur dit à Philippe : « Tu vas partir en direction du sud, sur la route qui descend de Jérusalem à Gaza. Cette route est déserte. » 27Philippe partit aussitôt. Et, sur son chemin, un homme se présenta : c’était un eunuque éthiopien, haut fonctionnaire chargé d’administrer les trésors de Candace, la reine d’Éthiopie ; il était venu à Jérusalem pour adorer Dieu 28et il retournait chez lui. Assis sur son char, il lisait le livre du prophète Ésaïe. 29Le Saint-Esprit dit à Philippe : « Va rejoindre ce char. » 30Philippe s’en approcha en courant et entendit l’Éthiopien qui lisait le livre du prophète Ésaïe. Il lui demanda : « Comprends-tu ce que tu lis ? » 31L’homme répondit : « Comment pourrais-je comprendre, si personne ne m’éclaire ? » Et il invita Philippe à monter sur le char pour s’asseoir à côté de lui. 32Le passage de l’Écriture qu’il lisait était celui-ci :

« Il a été comme une brebis qu’on mène à l’abattoir,

comme un agneau qui reste muet devant celui qui le tond.

Il n’a pas dit un mot.

33Il a été humilié et n’a pas obtenu justice.

Qui pourra parler de ses descendants ?

Car on a mis fin à sa vie sur terre. »

34Le fonctionnaire demanda à Philippe : « Je t’en prie, dis-moi de qui le prophète parle-t-il ainsi ? Est-ce de lui-même ou de quelqu’un d’autre ? » 35Philippe prit alors la parole et, en partant de ce passage de l’Écriture, il lui annonça la Bonne Nouvelle de Jésus. 36Ils continuèrent leur chemin et arrivèrent à un endroit où il y avait de l’eau. Le fonctionnaire dit alors : « Voici de l’eau ; qu’est-ce qui empêche que je sois baptisé ? » [ 37Philippe lui dit : « Si tu crois de tout ton cœur, tu peux être baptisé. » Et l’homme répondit : « Je crois que Jésus-Christ est le Fils de Dieu. »] 38Puis il fit arrêter le char. Philippe descendit avec lui dans l’eau et il le baptisa. 39Quand ils furent sortis de l’eau, l’Esprit du Seigneur enleva Philippe. Le fonctionnaire ne le vit plus, mais il continua son chemin tout joyeux. 40Philippe se retrouva à Azot, puis il passa de ville en ville, en annonçant partout la Bonne Nouvelle, jusqu’au moment où il arriva à Césarée.

La Bible en français courant

Copyright © 1997, Société biblique française. Avec autorisation. Tous droits réservés.

More Info | Version Index