Search form

Daniel 2

Le premier rêve de Nabucodonosor

1Pendant la deuxième année de son règne, Nabucodonosor fit un rêve. Il en fut si troublé qu’il en perdit le sommeil. 2Il ordonna de convoquer les devins, magiciens, sorciers et enchanteurs, afin qu’on lui révèle ce qu’il avait rêvé. Lorsqu’ils arrivèrent et se présentèrent devant lui, 3il leur déclara : « J’ai fait un rêve qui m’a beaucoup troublé. J’aimerais que vous me disiez ce que j’ai rêvé. » 4Les enchanteurs répondirent au roi, en langue araméenne : « Longue vie au roi ! Qu’il nous communique ce qu’il a rêvé, et nous lui en donnerons la signification. » 5Le roi répondit : « Ma décision est fermement prise : si vous ne me révélez pas le contenu et la signification de mon rêve, vous serez coupés en morceaux et vos maisons seront transformées en tas de décombres. 6Si au contraire vous me les révélez, vous recevrez de moi de riches cadeaux et de grands honneurs. Alors, dites-moi le contenu et la signification de ce rêve. »

7Pour la seconde fois, les enchanteurs dirent au roi : « Que le roi nous communique ce qu’il a rêvé, et nous pourrons lui en donner la signification. » 8Le roi s’écria : « Je vois bien que vous essayez de gagner du temps, parce que vous constatez que ma décision est fermement prise. 9Mais si vous ne me révélez pas ce que j’ai rêvé, la sentence sera la même pour tous. Vous vous êtes concertés pour ne prononcer devant moi que des propos mensongers et trompeurs, en attendant que la situation ait changé. Eh bien, non ; dites-moi ce que j’ai rêvé, et je saurai ainsi que vous êtes capables de m’en donner la signification. » 10Les enchanteurs reprirent : « Majesté, aucun être humain au monde ne peut faire ce que tu exiges. D’ailleurs, aucun roi, même grand ou puissant, n’a jamais demandé une chose pareille à un devin, à un magicien ou à un enchanteur. 11Ce que tu exiges est excessif : personne ne peut te donner la réponse, sinon les dieux, mais ils n’habitent pas dans le monde des hommes. » 12Alors le roi entra dans une très violente colère et ordonna de mettre à mort tous les sages de Babylone. 13Cette décision fut publiée, et les sages allaient être exécutés. On chercha donc aussi Daniel et ses compagnons pour les faire mourir.

Dieu révèle à Daniel le rêve du roi

14Daniel s’adressa avec prudence et sagesse au capitaine Ariok, chef des gardes du roi, qui s’était mis en route pour aller mettre à mort les sages de Babylone. 15Il lui demanda pourquoi le roi avait prononcé une sentence si dure. Ariok lui exposa l’affaire. 16Aussitôt Daniel se rendit chez le roi pour le prier de lui accorder un délai, afin qu’il puisse lui communiquer la signification de son rêve.

17De retour chez lui, Daniel raconta toute l’affaire à ses compagnons Hanania, Michaël et Azaria ; 18il les invita à implorer la bienveillance du Dieu du ciel au sujet de ce rêve mystérieux, afin de ne pas être exécutés avec les autres sages de Babylone. 19Et le mystère fut révélé à Daniel pendant la nuit, au cours d’une vision. Alors Daniel se mit à louer le Dieu du ciel 20en ces termes :

« Remercions Dieu en tout temps,

car la sagesse et la puissance lui appartiennent.

21Il est le maître du temps et de l’Histoire,

il renverse les rois ou les établit.

C’est lui qui accorde la sagesse aux sages,

qui donne le discernement aux intelligents,

22et qui révèle les secrets les plus mystérieux.

Il sait ce qui se cache dans les ténèbres,

car la lumière brille à ses côtés.

23Vers toi, Dieu de mes ancêtres,

montent ma reconnaissance et mes louanges :

tu m’as rempli de sagesse et de force.

Tu m’as fait connaître ce que nous t’avons demandé,

en nous révélant ce qui préoccupe le roi. »

24Là-dessus, Daniel se rendit chez Ariok, à qui le roi avait ordonné de tuer les sages de Babylone. Sitôt arrivé, il lui dit : « Ne fais pas mourir les sages de Babylone ! Introduis-moi auprès du roi et je lui indiquerai la signification de son rêve. » 25Sans tarder, Ariok amena Daniel chez le roi et dit à celui-ci : « Majesté, parmi les déportés de Juda, j’ai trouvé un homme capable de t’indiquer la signification de ton rêve. »

La statue aux pieds fragiles

26Le roi s’adressa à Daniel, appelé aussi Beltassar, et lui demanda : « Es-tu vraiment capable de me révéler ce que j’ai rêvé et de m’en donner la signification ? » 27Daniel lui répondit : « Aucun sage, aucun magicien, aucun devin, aucun astrologue n’est en mesure de révéler au roi le mystère dont il parle. 28Mais il y a dans le ciel un Dieu qui révèle les mystères. C’est lui qui fait connaître au roi Nabucodonosor ce qui arrivera dans l’avenir. Eh bien, voici la vision que tu as eue durant ton sommeil : 29Lorsque tu t’es couché, tu t’es mis à penser à l’avenir. Alors celui qui révèle les mystères t’a montré ce qui arrivera. 30Pour ma part, ce mystère m’a été révélé, non pas parce que je serais plus sage que n’importe qui d’autre, mais pour que quelqu’un puisse te communiquer la signification de ton rêve et te faire connaître ce qui inquiète ton esprit. 31Voici donc ce que tu as vu : Devant toi se dressait une grande, très grande statue, d’une splendeur éblouissante et d’un aspect terrifiant. 32La tête de la statue était en or pur, sa poitrine et ses bras en argent, son ventre et ses cuisses en bronze, 33ses jambes en fer, et ses pieds moitié en fer et moitié en terre cuite. 34Tu as contemplé cette statue jusqu’au moment où une pierre s’est détachée de la montagne sans intervention humaine ; elle est venue frapper les pieds en fer et en terre cuite de la statue, et les a fracassés. 35Alors, d’un seul coup, le fer et la terre cuite, ainsi que le bronze, l’argent et l’or, furent réduits en poussière que le vent emporta, comme des brins de paille lorsqu’on vanne les céréales en été. Aucune trace n’en subsista. Quant à la pierre qui avait frappé la statue, elle devint une grande montagne remplissant toute la terre.

36« Tel fut le rêve du roi. Maintenant en voici la signification : 37Tu es le plus grand de tous les rois. Le Dieu du ciel t’a donné la royauté, la puissance, la force et l’honneur ; 38il a placé sous ton autorité les êtres humains, les animaux et les oiseaux : tu en es le maître, partout où ils demeurent. Eh bien, la tête en or, c’est toi ! 39Un autre royaume, moins puissant que le tien, s’élèvera après toi. Ensuite un troisième royaume, représenté par le bronze, s’étendra à toute la terre. 40Un quatrième royaume, dur comme le fer, lui succédera. Comme le fer écrase, pulvérise et broie tout, ce royaume écrasera et broiera les royaumes précédents. 41Enfin, ainsi que tu l’as constaté, les pieds et les orteils de la statue étaient faits en partie de terre cuite et en partie de fer : cela signifie que ce royaume manquera d’unité. Il y aura en lui quelque chose de la solidité du fer, puisque tu as vu le fer mêlé à la terre cuite. 42Mais les orteils où le fer et la terre cuite étaient mélangés montrent qu’une partie de ce royaume sera forte et une autre partie fragile ; 43ils indiquent aussi que des rois s’allieront par des mariages, mais ces alliances ne seront pas solides, pas plus que l’alliage du fer et de la terre cuite. 44A l’époque de ces rois-là, le Dieu du ciel établira un royaume qui ne sera jamais détruit et dont la souveraineté ne passera jamais à une autre nation. Ce royaume écrasera tous les royaumes précédents et mettra fin à leur existence, puis il subsistera éternellement ; 45c’est ce qu’annonce la pierre que tu as vue se détacher de la montagne sans intervention humaine, pour venir broyer le fer, le bronze, la terre cuite, l’argent et l’or de la statue. Le grand Dieu t’a fait connaître ainsi ce qui arrivera par la suite. Ton rêve est une authentique révélation, et son interprétation est digne de confiance. »

46Alors le roi Nabucodonosor se jeta le visage contre terre, rendit hommage à Daniel et ordonna qu’on lui présente des sacrifices et des offrandes de parfums. 47Puis il dit à Daniel : « Votre Dieu est vraiment le plus grand de tous les dieux, et le maître des rois. Lui seul révèle les mystères, puisque tu as été capable de me dévoiler ce mystère-ci. » 48Ensuite le roi accorda à Daniel de grands honneurs et lui remit de nombreux et importants cadeaux. Il le nomma gouverneur de la province de Babylone et chef suprême des sages de Babylone. 49Sur une demande de Daniel, le roi confia à Chadrac, Méchak et Abed-Négo des postes dans l’administration de la province de Babylone. Quant à Daniel, il devint conseiller à la cour royale.

La Bible en français courant

Copyright © 1997, Société biblique française. Avec autorisation. Tous droits réservés.

More Info | Version Index