Search form

Daniel 3

L’ordre d’adorer la statue d’or

1Le roi Nabucodonosor fit construire une statue d’or, de trente mètres de haut et de trois mètres de large, et il ordonna qu’on la dresse sur la plaine de Doura, dans la province de Babylone. 2Ensuite il envoya des messagers convoquer les satrapes, les préfets, les gouverneurs, les conseillers, les trésoriers, les juges, les magistrats et tous les autres fonctionnaires des provinces. Ils devaient venir pour l’inauguration de la statue que le roi avait fait dresser. 3Tous ces hauts fonctionnaires se rassemblèrent donc et prirent place devant la statue, pour la cérémonie d’inauguration.

4Le maître de cérémonie cria d’une voix puissante : « Gens de tous peuples, de toutes nations et de toutes langues, écoutez l’ordre que voici : 5“Dès que vous entendrez jouer de la trompette, de la flûte, de la cithare, de la sambuque, du psaltérion, de la cornemuse et de tous les genres d’instruments de musique, vous vous inclinerez jusqu’à terre pour adorer la statue d’or que le roi Nabucodonosor a fait dresser. 6Si quelqu’un refuse de s’incliner et de l’adorer, on le jettera immédiatement dans la fournaise où brûle un feu intense.” »

7Ainsi donc, dès que les gens de tous peuples, nations et langues entendirent jouer de la trompette, de la flûte, de la cithare, de la sambuque, du psaltérion et de tous les genres d’instruments de musique, ils s’inclinèrent jusqu’à terre et adorèrent la statue d’or que le roi Nabucodonosor avait fait dresser.

Les amis de Daniel restent fidèles à Dieu

8Aussitôt après, quelques Babyloniens vinrent accuser les Juifs. 9Ils s’adressèrent au roi Nabucodonosor et lui dirent : « Longue vie au roi ! 10Sa Majesté le roi lui-même a donné l’ordre suivant : “Tout homme devra s’incliner jusqu’à terre pour adorer la statue d’or, dès qu’il entendra jouer de la trompette, de la flûte, de la cithare, de la sambuque, du psaltérion, de la cornemuse et de tous les genres d’instruments de musique. 11Si quelqu’un refuse de s’incliner et d’adorer la statue, on le jettera dans la fournaise où brûle un feu intense.” 12Eh bien, Majesté, les Juifs Chadrac, Méchak et Abed-Négo, à qui tu as confié des postes dans l’administration de la province de Babylone, n’ont pas tenu compte de ton ordre : ils refusent de servir tes dieux et d’adorer la statue d’or que tu as fait dresser. »

13Très en colère, Nabucodonosor ordonna qu’on lui amène Chadrac, Méchak et Abed-Négo. Lorsqu’ils furent présents, 14le roi leur demanda : « Est-il vrai, Chadrac, Méchak et Abed-Négo, que vous refusez de servir mes dieux et d’adorer la statue d’or que j’ai fait dresser ? 15Vous allez entendre de nouveau jouer de la trompette, de la flûte, de la cithare, de la sambuque, du psaltérion, de la cornemuse et de tous les genres d’instruments de musique. Êtes-vous prêts maintenant à vous incliner jusqu’à terre pour adorer la statue que j’ai faite ? Si vous refusez, vous serez jetés immédiatement dans la fournaise où brûle un feu intense. Quel dieu pourrait alors vous arracher à mon pouvoir ? » 16Chadrac, Méchak et Abed-Négo répondirent au roi : « Majesté, nous ne voulons pas essayer de nous justifier. 17Sache toutefois que notre Dieu, le Dieu que nous servons, est capable de nous sauver ; oui, il nous arrachera à la fournaise et à ton pouvoir. 18Et à supposer qu’il ne le fasse pas, sache bien que nous refuserons quand même de servir tes dieux et d’adorer la statue d’or que tu as fait dresser. »

19Nabucodonosor devint furieux ; il pâlit de rage face à Chadrac, Méchak et Abed-Négo. Il exigea qu’on chauffe la fournaise sept fois plus que d’habitude 20et il ordonna à quelques vigoureux soldats de son armée de ligoter Chadrac, Méchak et Abed-Négo pour les jeter dans la fournaise. 21Aussitôt on ligota ces trois hommes, vêtus de leur costume d’apparat, pantalons, tuniques et bonnets, et on les jeta dans la fournaise. 22Conformément à l’ordre catégorique du roi, on avait surchauffé la fournaise. Ainsi, lorsque les soldats allèrent jeter Chadrac, Méchak et Abed-Négo dans le feu, ils furent eux-mêmes tués par les flammes. 23Quant à Chadrac, Méchak et Abed-Négo, ils tombèrent tous les trois, ligotés, au cœur de la fournaise.

Les trois amis sauvés de la fournaise

24Soudain, le roi Nabucodonosor se leva stupéfait et demanda à ses ministres : « N’avons-nous pas jeté trois hommes ligotés dans le feu ? » – « C’est exact, Majesté ! » répondirent-ils. 25« Et pourtant, reprit le roi, je vois quatre hommes, non ligotés, qui se déplacent en plein milieu du feu. Ils ne portent aucune trace de blessures. Et le quatrième ressemble tout à fait à un être divin. » 26Nabucodonosor s’approcha de l’ouverture de la fournaise et cria : « Chadrac, Méchak et Abed-Négo, serviteurs du Dieu très-haut, sortez de là et venez ! » Aussitôt, ils sortirent tous trois du milieu du feu. 27Les satrapes, les préfets, les gouverneurs et les ministres du roi s’attroupèrent pour les examiner : leurs corps n’avaient pas subi l’atteinte du feu, leurs cheveux n’étaient pas roussis, leurs vêtements n’étaient pas endommagés, ils ne portaient même aucune odeur de brûlé. 28Le roi s’écria : « Merci au Dieu de Chadrac, de Méchak et d’Abed-Négo ! Il a envoyé son ange délivrer ses serviteurs qui, pleins de confiance en lui, ont désobéi à mon ordre royal. Ils ont préféré s’exposer aux tortures plutôt que de servir et d’adorer d’autres dieux que le leur. 29C’est pourquoi je décrète ce qui suit : “Si une personne, quel que soit son peuple, sa nation ou sa langue d’origine, parle avec légèreté du Dieu de Chadrac, de Méchak et d’Abed-Négo, cette personne sera coupée en morceaux et sa maison sera transformée en un tas de décombres. En effet, aucun autre dieu n’est capable d’accomplir une telle délivrance.” » 30Ensuite le roi confia à Chadrac, à Méchak et à Abed-Négo des postes plus importants que précédemment, dans la province de Babylone.

Le second rêve du roi : le grand arbre

31Le roi Nabucodonosor adressa le message suivant aux gens de tous peuples, de toutes nations et de toutes langues, habitant la terre entière :

« Je vous souhaite une paix parfaite !

32« Il m’a paru bon de faire connaître les prodiges et les miracles que le Dieu très-haut a accomplis en ma faveur :

33Ses prodiges sont si grands !

Ses miracles sont si puissants !

Ce Dieu régnera éternellement,

sa souveraineté n’aura pas de fin !

La Bible en français courant

Copyright © 1997, Société biblique française. Avec autorisation. Tous droits réservés.

More Info | Version Index