Search form

Évangile selon Marc 10

L’enseignement de Jésus sur le divorce

(Voir aussi Matt 19.1-12 ; Luc 16.18)

1Jésus partit de là et se rendit dans le territoire de la Judée, puis de l’autre côté du Jourdain. De nouveau, une foule de gens s’assemblèrent près de lui et il se mit à leur donner son enseignement, comme il le faisait toujours. 2Quelques Pharisiens s’approchèrent de lui pour lui tendre un piège. Ils lui demandèrent : « Notre loi permet-elle à un homme de renvoyer sa femme ? » 3Jésus leur répondit par cette question : « Quel commandement Moïse vous a-t-il donné ? » 4Ils dirent : « Moïse a permis à un homme d’écrire une attestation de divorce et de renvoyer sa femme. » 5Alors Jésus leur dit : « Moïse a écrit ce commandement pour vous parce que vous avez le cœur dur. 6Mais au commencement, quand Dieu a tout créé, “il les fit homme et femme”, dit l’Écriture. 7“C’est pourquoi, l’homme quittera son père et sa mère pour s’attacher à sa femme, 8et les deux deviendront un seul être.” Ainsi, ils ne sont plus deux mais un seul être. 9Que l’homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni. » 10Quand ils furent dans la maison, les disciples posèrent de nouveau des questions à Jésus à ce propos. 11Il leur répondit : « Si un homme renvoie sa femme et en épouse une autre, il commet un adultère envers la première ; 12de même, si une femme renvoie son mari et épouse un autre homme, elle commet un adultère. »

Jésus bénit des enfants

(Voir aussi Matt 19.13-15 ; Luc 18.15-17)

13Des gens amenèrent des enfants à Jésus pour qu’il pose les mains sur eux, mais les disciples leur firent des reproches. 14Quand Jésus vit cela, il s’indigna et dit à ses disciples : « Laissez les enfants venir à moi ! Ne les en empêchez pas, car le Royaume de Dieu appartient à ceux qui sont comme eux. 15Je vous le déclare, c’est la vérité : celui qui ne reçoit pas le Royaume de Dieu comme un enfant ne pourra jamais y entrer. » 16Ensuite, il prit les enfants dans ses bras ; il posa les mains sur chacun d’eux et les bénit.

L’homme riche

(Voir aussi Matt 19.16-30 ; Luc 18.18-30)

17Comme Jésus se mettait en route, un homme vint en courant, se jeta à genoux devant lui et lui demanda : « Bon maître, que dois-je faire pour obtenir la vie éternelle ? » 18Jésus lui dit : « Pourquoi m’appelles-tu bon ? Personne n’est bon, à part Dieu seul. 19Tu connais les commandements : “Ne commets pas de meurtre ; ne commets pas d’adultère ; ne vole pas ; ne prononce pas de faux témoignage contre quelqu’un ; ne prends rien aux autres par tromperie ; respecte ton père et ta mère.” » 20L’homme lui répondit : « Maître, j’ai obéi à tous ces commandements depuis ma jeunesse. » 21Jésus le regarda avec amour et lui dit : « Il te manque une chose : va vendre tout ce que tu as et donne l’argent aux pauvres, alors tu auras des richesses dans le ciel ; puis viens et suis-moi. » 22Mais quand l’homme entendit cela, il prit un air sombre et il s’en alla tout triste parce qu’il avait de grands biens.

23Jésus regarda ses disciples qui l’entouraient et leur dit : « Qu’il est difficile aux riches d’entrer dans le Royaume de Dieu ! » 24Les disciples furent troublés par ces paroles. Mais Jésus leur dit encore : « Mes enfants, qu’il est difficile d’entrer dans le Royaume de Dieu ! 25Il est difficile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille, mais il est encore plus difficile à un riche d’entrer dans le Royaume de Dieu. » 26Les disciples étaient de plus en plus étonnés, et ils se demandèrent les uns aux autres : « Mais qui donc peut être sauvé ? » 27Jésus les regarda et leur dit : « C’est impossible aux hommes, mais non à Dieu, car tout est possible à Dieu. » 28Alors Pierre lui dit : « Écoute, nous avons tout quitté pour te suivre. » 29Jésus lui répondit : « Je vous le déclare, c’est la vérité : si quelqu’un quitte, pour moi et pour la Bonne Nouvelle, sa maison, ou ses frères, ses sœurs, sa mère, son père, ses enfants, ses champs, 30il recevra cent fois plus dans le temps où nous vivons maintenant : des maisons, des frères, des sœurs, des mères, des enfants et des champs, avec des persécutions aussi ; et dans le monde futur, il recevra la vie éternelle. 31Mais beaucoup qui sont maintenant les premiers seront les derniers, et ceux qui sont maintenant les derniers seront les premiers. »

Jésus annonce une troisième fois sa mort et sa résurrection

(Voir aussi Matt 20.17-19 ; Luc 18.31-34)

32Ils étaient en chemin pour monter à Jérusalem. Jésus marchait devant ses disciples, qui étaient inquiets, et ceux qui les suivaient avaient peur. Jésus prit de nouveau les douze disciples avec lui et se mit à leur parler de ce qui allait bientôt lui arriver. 33Il leur dit : « Écoutez, nous montons à Jérusalem, où le Fils de l’homme sera livré aux chefs des prêtres et aux maîtres de la loi. Ils le condamneront à mort et le livreront aux païens. 34Ceux-ci se moqueront de lui, cracheront sur lui, le frapperont à coups de fouet et le mettront à mort. Et, après trois jours, il se relèvera de la mort. »

La demande de Jacques et Jean

(Voir aussi Matt 20.20-28)

35Alors, Jacques et Jean, les fils de Zébédée, vinrent auprès de Jésus. Ils lui dirent : « Maître, nous désirons que tu fasses pour nous ce que nous te demanderons. » – 36« Que voulez-vous que je fasse pour vous ? » leur dit Jésus. 37Ils lui répondirent : « Quand tu seras dans ton règne glorieux, accorde-nous de siéger à côté de toi, l’un à ta droite, l’autre à ta gauche. » 38Mais Jésus leur dit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe de douleur que je vais boire, ou recevoir le baptême de souffrance que je vais recevoir ? » 39Et ils lui répondirent : « Nous le pouvons. » Jésus leur dit : « Vous boirez en effet la coupe que je vais boire et vous recevrez le baptême que je vais recevoir. 40Mais ce n’est pas à moi de décider qui siègera à ma droite ou à ma gauche ; ces places sont à ceux pour qui Dieu les a préparées. »

41Quand les dix autres disciples entendirent cela, ils s’indignèrent contre Jacques et Jean. 42Alors Jésus les appela tous et leur dit : « Vous le savez, ceux qu’on regarde comme les chefs des peuples les commandent en maîtres, et les grands personnages leur font sentir leur pouvoir. 43Mais cela ne se passe pas ainsi parmi vous. Au contraire, si l’un de vous veut être grand, il doit être votre serviteur, 44et si l’un de vous veut être le premier, il doit être l’esclave de tous. 45Car le Fils de l’homme lui-même n’est pas venu pour se faire servir, mais il est venu pour servir et donner sa vie comme rançon pour libérer une multitude de gens. »

Jésus guérit l’aveugle Bartimée

(Voir aussi Matt 20.29-34 ; Luc 18.35-43)

46Ils arrivèrent à Jéricho. Lorsque Jésus sortit de cette ville avec ses disciples et une grande foule, un aveugle appelé Bartimée, le fils de Timée, était assis au bord du chemin et mendiait. 47Quand il entendit que c’était Jésus de Nazareth, il se mit à crier : « Jésus, Fils de David, aie pitié de moi ! » 48Beaucoup lui faisaient des reproches pour qu’il se taise, mais il criait encore plus fort : « Fils de David, aie pitié de moi ! » 49Jésus s’arrêta et dit : « Appelez-le. » Ils appelèrent donc l’aveugle et lui dirent : « Courage, lève-toi, il t’appelle. » 50Alors il jeta son manteau, sauta sur ses pieds et vint vers Jésus. 51Jésus lui demanda : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » L’aveugle lui répondit : « Maître, fais que je voie de nouveau. » 52Et Jésus lui dit : « Va, ta foi t’a guéri. » Aussitôt, il put voir, et il suivait Jésus sur le chemin.

La Bible en français courant

Copyright © 1997, Société biblique française. Avec autorisation. Tous droits réservés.

More Info | Version Index