Search form

Évangile selon Marc 5

Jésus guérit un homme possédé par des esprits mauvais

(Voir aussi Matt 8.28-34 ; Luc 8.26-39)

1Puis ils arrivèrent de l’autre côté du lac de Galilée, dans le territoire des Géraséniens. 2Jésus descendit de la barque et, aussitôt, un homme sortit du milieu des tombeaux et vint à sa rencontre. Cet homme était possédé par un esprit mauvais 3et il vivait parmi les tombeaux. Personne ne pouvait plus le tenir attaché, même avec une chaîne ; 4souvent, en effet, on lui avait mis des fers aux pieds et des chaînes aux mains, mais il avait rompu les chaînes et brisé les fers. Personne n’était assez fort pour le maîtriser. 5Continuellement, la nuit comme le jour, il errait parmi les tombeaux et sur les collines, en poussant des cris et en se blessant lui-même avec des pierres. 6Il vit Jésus de loin ; alors il accourut, se jeta à genoux devant lui, 7et cria avec force : « Que me veux-tu, Jésus, Fils du Dieu très-haut ? Je t’en conjure, au nom de Dieu, ne me tourmente pas ! » 8– Jésus lui disait en effet : « Esprit mauvais, sors de cet homme ! » – 9Jésus l’interrogea : « Quel est ton nom ? » Il répondit : « Mon nom est “Multitude”, car nous sommes nombreux. » 10Et il le suppliait avec insistance de ne pas envoyer les esprits mauvais hors de la région.

11Il y avait là un grand troupeau de porcs qui cherchait sa nourriture près de la colline. 12Les esprits adressèrent cette prière à Jésus : « Envoie-nous dans ces porcs, laisse nous entrer en eux ! » 13Jésus le leur permit. Alors les esprits mauvais sortirent de l’homme et entrèrent dans les porcs. Tout le troupeau – environ deux mille porcs – se précipita du haut de la falaise dans le lac et s’y noya. 14Les hommes qui gardaient les porcs s’enfuirent et portèrent la nouvelle dans la ville et dans les fermes. Les gens vinrent donc voir ce qui s’était passé. 15Ils arrivèrent auprès de Jésus et virent l’homme qui avait été possédé d’une multitude d’esprits mauvais : il était assis, il portait des vêtements et était dans son bon sens. Et ils prirent peur. 16Ceux qui avaient tout vu leur racontèrent ce qui était arrivé à l’homme possédé et aux porcs. 17Alors ils se mirent à supplier Jésus de quitter leur territoire. 18Au moment où Jésus montait dans la barque, l’homme guéri lui demanda de pouvoir rester avec lui. 19Jésus ne le lui permit pas, mais il lui dit : « Retourne chez toi, dans ta famille, et raconte-leur tout ce que le Seigneur a fait dans sa bonté pour toi. » 20L’homme s’en alla donc et se mit à proclamer dans la région des Dix Villes tout ce que Jésus avait fait pour lui ; et tous ceux qui l’entendirent furent remplis d’étonnement.

La fille de Jaïrus et la femme qui toucha le vêtement de Jésus

(Voir aussi Matt 9.18-26 ; Luc 8.40-56)

21Jésus revint en barque de l’autre côté du lac. Une grande foule s’assembla autour de lui alors qu’il se tenait au bord de l’eau. 22Un chef de la synagogue locale, nommé Jaïrus, arriva. Il vit Jésus, se jeta à ses pieds 23et le supplia avec insistance : « Ma petite fille est mourante, dit-il. Je t’en prie, viens et pose les mains sur elle afin qu’elle soit sauvée et qu’elle vive ! » 24Jésus partit avec lui. Une grande foule l’accompagnait et le pressait de tous côtés.

25Il y avait là une femme qui avait des pertes de sang depuis douze ans. 26Elle avait été chez de nombreux médecins, dont le traitement l’avait fait beaucoup souffrir. Elle y avait dépensé tout son argent, mais cela n’avait servi à rien ; au contraire, elle allait plus mal. 27Elle avait entendu parler de Jésus. Elle vint alors dans la foule, derrière lui, et toucha son vêtement. 28Car elle se disait : « Si je touche au moins ses vêtements, je serai guérie. » 29Sa perte de sang s’arrêta aussitôt et elle se sentit guérie de son mal. 30Au même moment, Jésus se rendit compte qu’une force était sortie de lui. Il se retourna au milieu de la foule et demanda : « Qui a touché mes vêtements ? » 31Ses disciples lui répondirent : « Tu vois que la foule te presse de tous côtés, et tu demandes encore : “Qui m’a touché ?” » 32Mais Jésus regardait autour de lui pour voir qui avait fait cela. 33La femme tremblait de peur parce qu’elle savait ce qui lui était arrivé ; elle vint alors se jeter à ses pieds et lui avoua toute la vérité. 34Jésus lui dit : « Ma fille, ta foi t’a guérie. Va en paix, délivrée de ton mal. »

35Tandis que Jésus parlait ainsi, des messagers vinrent de la maison du chef de la synagogue et lui dirent : « Ta fille est morte. Pourquoi déranger encore le Maître ? » 36Mais Jésus ne prêta aucune attention à leurs paroles et dit à Jaïrus : « N’aie pas peur, crois seulement. » 37Il ne permit alors à personne de l’accompagner, si ce n’est à Pierre, à Jacques et à son frère Jean. 38Ils arrivèrent chez le chef de la synagogue, où Jésus vit des gens très agités, qui pleuraient et se lamentaient à grands cris. 39Il entra dans la maison et leur dit : « Pourquoi toute cette agitation et ces pleurs ? L’enfant n’est pas morte, elle dort. » 40Mais ils se moquèrent de lui. Alors il les fit tous sortir, garda avec lui le père, la mère et les trois disciples, et entra dans la chambre de l’enfant. 41Il la prit par la main et lui dit : «Talitha koum ! » – ce qui signifie « Fillette, debout, je te le dis ! » –

42La fillette se leva aussitôt et se mit à marcher – elle avait douze ans –. Aussitôt, tous furent frappés d’un très grand étonnement. 43Mais Jésus leur recommanda fermement de ne le faire savoir à personne ; puis il leur dit : « Donnez-lui à manger. »

La Bible en français courant

Copyright © 1997, Société biblique française. Avec autorisation. Tous droits réservés.

More Info | Version Index