Search form

Évangile selon Matthieu 14

La mort de Jean-Baptiste

(Voir aussi Marc 6.14-29 ; Luc 9.7-9)

1En ce temps-là, Hérode, qui régnait sur la Galilée, entendit parler de Jésus. 2Il dit à ses serviteurs : « C’est Jean-Baptiste : il est revenu d’entre les morts ! Voilà pourquoi il a le pouvoir d’accomplir des miracles. »

3En effet, Hérode avait ordonné d’arrêter Jean, de l’enchaîner et de le jeter en prison. C’était à cause d’Hérodiade, la femme de son frère Philippe. 4Car Jean disait à Hérode : « Il ne t’est pas permis d’avoir Hérodiade pour femme ! » 5Hérode voulait faire mourir Jean, mais il craignait le peuple juif, car tous considéraient Jean comme un prophète. 6Cependant, le jour de l’anniversaire d’Hérode, la fille d’Hérodiade dansa devant les invités. Elle plut tellement à Hérode 7qu’il jura de lui donner tout ce qu’elle demanderait. 8Sur le conseil de sa mère, elle lui dit : « Donne-moi ici la tête de Jean-Baptiste sur un plat ! » 9Le roi en fut attristé ; mais à cause des serments qu’il avait faits devant ses invités, il donna l’ordre de la lui accorder. 10Il envoya donc quelqu’un couper la tête de Jean-Baptiste dans la prison. 11La tête fut apportée sur un plat et donnée à la jeune fille, qui la remit à sa mère. 12Les disciples de Jean vinrent prendre son corps et l’enterrèrent ; puis ils allèrent annoncer à Jésus ce qui s’était passé.

Jésus nourrit cinq mille hommes

(Voir aussi Marc 6.30-44 ; Luc 9.10-17 ; Jean 6.1-14)

13Quand Jésus entendit cette nouvelle, il partit de là en barque pour se rendre seul dans un endroit isolé. Mais les foules l’apprirent ; elles sortirent des localités voisines et suivirent Jésus en marchant au bord de l’eau. 14Lorsque Jésus sortit de la barque, il vit une grande foule ; il eut le cœur rempli de pitié pour ces gens et il se mit à guérir leurs malades. 15Quand le soir fut venu, les disciples de Jésus s’approchèrent de lui et dirent : « Il est déjà tard et cet endroit est isolé. Renvoie tous ces gens pour qu’ils aillent dans les villages s’acheter des vivres. » 16Jésus leur répondit : « Il n’est pas nécessaire qu’ils s’en aillent ; donnez-leur vous-mêmes à manger ! » 17Mais ils lui dirent : « Nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons. » – 18« Apportez-les-moi », leur dit Jésus. 19Ensuite, il ordonna à la foule de s’asseoir sur l’herbe ; puis il prit les cinq pains et les deux poissons, leva les yeux vers le ciel et remercia Dieu. Il rompit les pains et les donna aux disciples, et ceux-ci les distribuèrent à la foule. 20Chacun mangea à sa faim. Les disciples emportèrent douze corbeilles pleines des morceaux qui restaient. 21Ceux qui avaient mangé étaient au nombre d’environ cinq mille hommes, sans compter les femmes et les enfants.

Jésus marche sur le lac

(Voir aussi Marc 6.45-52 ; Jean 6.15-21)

22Aussitôt après, Jésus fit monter les disciples dans la barque pour qu’ils passent avant lui de l’autre côté du lac, pendant que lui-même renverrait la foule. 23Après l’avoir renvoyée, il monta sur une colline pour prier. Quand le soir fut venu, il se tenait là, seul ; 24la barque était déjà à une bonne distance de la terre, elle était battue par les vagues, car le vent soufflait contre elle. 25Tard dans la nuit, Jésus se dirigea vers ses disciples en marchant sur l’eau. 26Quand ils le virent marcher sur l’eau, ils furent terrifiés et dirent : « C’est un fantôme ! » Et ils poussèrent des cris de frayeur. 27Mais aussitôt Jésus leur parla : « Courage, leur dit-il. C’est moi, n’ayez pas peur ! » 28Pierre prit alors la parole et lui dit : « Seigneur, si c’est bien toi, ordonne que j’aille vers toi sur l’eau. » – 29« Viens ! » répondit Jésus.

Pierre sortit de la barque et se mit à marcher sur l’eau pour aller à Jésus. 30Mais quand il remarqua la violence du vent, il prit peur. Il commença à s’enfoncer dans l’eau et s’écria : « Seigneur, sauve-moi ! » 31Aussitôt, Jésus étendit la main, le saisit et lui dit : « Comme ta confiance est faible ! Pourquoi as-tu douté ? » 32Ils montèrent tous les deux dans la barque et le vent tomba. 33Alors les disciples qui étaient dans la barque se mirent à genoux devant Jésus et dirent : « Tu es vraiment le Fils de Dieu ! »

Jésus guérit les malades dans la région de Génésareth

(Voir aussi Marc 6.53-56)

34Ils achevèrent la traversée du lac et arrivèrent dans la région de Génésareth. 35Les gens de l’endroit reconnurent Jésus et répandirent dans les environs la nouvelle de son arrivée, et on lui amena tous les malades. 36On le suppliait de les laisser toucher au moins le bord de son manteau ; et tous ceux qui le touchaient étaient guéris.

La Bible en français courant

Copyright © 1997, Société biblique française. Avec autorisation. Tous droits réservés.

More Info | Version Index